Vigilance

  • ● EVITEZ LES DEPLACEMENTS INUTILES

    " Au vu de la situation d'urgence due aux précipitations inédites en province de Liège, il est demandé à la population d'éviter tout déplacement inutile.

    Les conditions restent très difficiles. Beaucoup de routes sont fermées ou impraticables. Il convient donc de donner la priorité absolue aux déplacements des services de secours et d'intervention, qui effectuent encore des opérations de sauvetage.

    Il est par ailleurs demandé à la population de privilégier ce jeudi 15 juillet le télétravail.

    Soyons solidaires dans ce contexte exceptionnel, faisons tout notre possible pour faciliter le travail essentiel des services de secours. "

     

    La Gouverneure f.f.
    Catherine DELCOURT

  • ARNAQUE AU DIGIPASS

    Merci de partager l'information autour de vous et notamment d’informer vos aînés :

    Des personnes mal intentionnées se font passer pour des membres du personnel des mutuelles (ou d’autres organismes) et prennent contact par téléphone . Lors de l’échange, on vous demandera d’utiliser votre digipass pour procéder à un remboursement.

    Votre digipass n’est JAMAIS nécessaire pour un remboursement. 

  • Avis au habitants

    La commune de Lincent assure les personnes sinistrées de son soutien plein et entier. Elle engage et continuera à engager les moyens nécessaires pour leur porter secours ou leur prêter assistance.

    Si le niveau de l’eau dépasse 10 cm à l'intérieur de votre domicile, il est possible de pomper l’eau avec une machine spécialisée, vous pouvez vous inscrire directement sur la liste d'attente à la commune au 019 630 240 ou via le site www.1722.be.

    Nous vous invitons à partager le message à vos voisins sinistrés.

  • Avis aux agriculteurs cultivant à LINCENT

    Commission agricole de constat de dégât aux cultures

    • Quand : 3/08/2021 à partir de 09:00
    • Contact Service Environnement : 019/63.02.44
    • Localisation : Administration communale Lincent

    Avis aux agriculteurs cultivant à LINCENT : La commission agricole de constat de dégât aux cultures se réunit le mardi 3 août 2021 à 9h00 précise à l’Administration communale de Lincent.
    Les consignes du SPW – DGARNE vous imposent de vous munir à la réunion des documents de constat déjà pré remplis.
    Merci de vous munir de votre masque. A défaut, l’administration communale vous en fournira un.
    N’hésitez pas à transmettre ces informations aux agriculteurs (y compris de communes voisines) qui exploitent des terres sur le territoire de Lincent.

    Pour le Collège communal et la Commission agricole communale,

    La Directrice générale f.f., Aurore HUBIN

    Le Bourgmestre, Yves KINNARD

    pdfAvisEnvironnementCommissionAgricole20210730.pdf635.08 KB

  • EAU À NOUVEAU POTABLE SUR LE TERRITOIRE DE LINCENT, PELLAINES ET RACOUR

    Le point à 19h30 - Samedi 17 juillet : Les inondations exceptionelles qui ont touché le pays ont eu des conséquences sur le bon fonctionnement de la distribution d'eau potable ces derniers jours. L'eau a cependant pu être redéclarée potable sur tout le territoire de Lincent, Pellaines et Racour..

    Vous pouvez donc à nouveau consommer l'eau du réseau à des fins alimentaires sans danger..

    Par conséquent, la distribution de bouteilles d'eau prévue ce dimanche 18 juillet de 9h à 12h00 au Service voirie de la Commune n'aura pas lieu.

    Si vous en avez l'occasion, n'hésitez pas à partager l'information auprès de vos voisins et connaissances.

  • En cas d'urgence

    thumbnail URGENCE AIDE FWB FR 11.2020
  • Grippe aviaire : le confinement obligatoire des volailles et oiseaux captifs reste de vigueur sur l'ensemble du territoire !

    Depuis le 15 novembre 2020, toutes les volailles et oiseaux captifs doivent être confinés à l’intérieur ou protégés avec un filet. Cela vaut également pour les personnes qui ne possèdent que quelques poules.

    Cette mesure est mise en place pour une durée indéterminée. Le nourrissage et abreuvement doivent obligatoirement se faire à l’intérieur ou de manière à rendre impossible le contact avec les oiseaux sauvages.

    Suivez l’évolution de la situation : http://www.afsca.be/consommateurs/extra/grippeaviaire/

  • Grippe aviaire : LEVEE du confinement des volailles et oiseaux captifs

    Sur avis de l’AFSCA, le Ministre de l’Agriculture David Clarinval a décidé de lever, à partir du 6 avril, le confinement des volailles et oiseaux détenus par les détenteurs particuliers.

    Ce confinement a été imposé en novembre 2020 suite aux contaminations par la grippe aviaire hautement pathogène observées dans et autour de notre pays chez les oiseaux sauvages et les volailles détenues. Au cours des dernières semaines, la situation a évolué favorablement et la mesure peut maintenant être levée.

    Je tiens à souligner que cette évolution favorable ne signifie pas que le virus de la grippe aviaire a déjà disparu chez les oiseaux sauvages. Notre pays se trouve actuellement à la frontière de la zone problématique pour la grippe aviaire en Europe.Le virus est donc probablement encore présent chez les oiseaux sauvages dans notre pays, mais le risque de contamination des volailles et oiseaux détenus a suffisamment diminué pour pouvoir lever le confinement.

    C'est précisément à cause de ce risque résiduel :

    • qu’il reste obligatoire, pour tous les détenteurs de volailles et d'oiseaux, donc aussi les détenteurs particuliers, de nourrir et d’abreuver leurs animaux à l'intérieur ou sous des filets, afin de ne pas attirer les oiseaux sauvages ;
    • que les autres mesures de prévention, y compris le confinement des volailles détenues par les exploitations avicoles, ne sont pas encore assouplies.

    Vous trouverez plus d’information sur la page internet suivante : www.favv.be/professionnels/productionanimale/santeanimale/grippeaviaire/.

    Je sais que le confinement n'a pas été accueilli avec enthousiasme par tous les détenteurs particuliers et que le contrôle du respect de cette mesure a imposé une charge supplémentaire à vos services et à la police au cours de ces derniers mois, déjà difficiles en raison de la problématique avec le coronavirus. Je tiens à vous remercier, vous et vos services, pour l'effort que vous avez fait pour informer correctement le public et faire que les mesures soient respectées au mieux.

    Salutations distinguées.
    (Signé)
    Philippe Houdart
    (Directeur de l'Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire)

  • Que faire si vous avez subi des dégâts ?

    Suite au déclenchement de la phase fédérale de gestion de la crise, le numéro d’information gratuit 1771 a été ouvert.

    Si vous avez des questions pratiques sur les démarches à entreprendre après l’inondation de votre habitation, appelez ce numéro.

    Que faire si vous avez subi des dégâts ?

    • Contactez RAPIDEMENT l’administration communaledu lieu où vous avez été victime de l’évènement climatique. Les agents communaux sont à votre disposition pour vous guider dans vos démarches.
    • Prenez des photos des dégâts les plus importants et conservez-les précieusement ainsi que toute pièce nécessaire à l’établissement des dégâts (devis de réparation, facture de travaux, …)
    • Contactez votre assurance sans attendre. Celle-ci indemnise la plupart des sinistres ordinaires via l’assurance-incendie (maisons d'habitation et leur contenu endommagés)

    Quel rôle pour le Service régional des Calamités ?

    • Les communes introduiront, si elles jugent le phénomène exceptionnel, une demande de reconnaissance de l’évènement comme calamité publique auprès du Service régional des calamités.
    • En cas de demande de reconnaissanced’une ou plusieurs communes, le Centre régional de Crise étudiera le caractère exceptionnel de ce phénomène. Pour les pluies abondantes, le critère d’exceptionnalité est la quantité d’eau de pluie tombée en une heure (min. 35 mm/1h) ou en 24h (min. 70 mm/24h)
    • Si les critères ne sont pas strictement rencontrés, la calamité ne sera pas reconnue.
    • Si la commune n’a pas introduit de demande de reconnaissance, son territoire ne sera pas reconnu et les personnes sinistrées ne pourront pas introduire une demande d’aide à la réparation.

    Si, par contre, les critères sont atteints, l’évènement sera reconnu comme calamité publique.

    • Si vos biens endommagés se situent dans le périmètre géographique de cette reconnaissance, vous pourrez introduire une demande d’aide à la réparation.

    ATTENTION : Depuis le 1er mars 2007, les compagnies d'assurance indemnisent la plupart des sinistres « ordinaires » (via l'assurance-incendie) : maisons d'habitation et leur contenu endommagés par des inondations, tremblements de terre, débordements ou refoulements d'égouts, glissements/affaissements de terrain (risques simples).

    Vous ne serez donc PAS indemnisés par la Service régional des calamités pour des dégâts qui étaient assurables (sauf les personnes bénéficiant d’un revenu d’intégration sociale ETn’étant pas assurée).

    Quels sont les biens qui peuvent être indemnisés par le Service régional des calamités ?

    • Dommages extérieurs :
      • les immobiliers bâtis (mur de soutènement, terrasse sur béton, abri de jardin sur béton, etc.)
      • certains biens meubles (mobilier de jardin, outillage, etc.).
    • Véhicules de 5 ans au moins
    • Biens corporels meubles affectés à une activité professionnelles
    • Biens agricoles et horticoles
    • Peuplements forestiers

    Attention : ne sont pas indemnisés :

    • Le bâtiment et son contenu
    • Les terres, les plantations, les pelouses, les graviers, etc.
    • Les biens d’une personne morale qui peuvent être assurés
    • Les dommages esthétiques (ex. griffes sur la carrosserie)
    • Les biens somptuaires (piste équestre privée, piscine privée, etc.)

    Pour de plus amples informations :

     

    SPW Intérieur et Action sociale, service régional des calamités : 081/32.32.00 (du lundi au vendredi de 8h00 à 16h30).